AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Shani Kasun

Aller en bas 
AuteurMessage
Shani Kasun
.:: Milicien(e) ::.
.:: Milicien(e) ::.
avatar

Nombre de messages : 35
Âge du perso : 21 ans
Date d'inscription : 11/11/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:
MessageSujet: Shani Kasun   11.11.09 23:16

Nom: Kasun
Prénom: Shani
Surnom: Tout un tas de petits sobriquets plus charmants les uns que les autres, mais tournant tous autour du champ lexical de la monstruosité.
Age: 21 ans
Date de naissance: 8 août de l’an 241 de l’Après.
Statut: Vaguement noble, paraît-il.
Métier: Milicien(ne)
Lieu de naissance: les Esagils
Lieu de résidence: Domiciliée aux Esagils officiellement, Shani a néanmoins tendance à préférer les dortoirs du Poste de la Milice dans la Ville Basse à la résidence de la famille Kasun.
Lieu de travail: Généralement la Ville Basse. Régulièrement le Quartier ou le Poste de la Milice.

*

Caractère:
Il est assez rare qu’une personne possède un caractère parfaitement adapté à son physique. La plupart des gens avec un minimum de sagesse diront qu’il ne faut jamais se fier aux apparences, que beaucoup de choses ne sont jamais ce qu’elles semblent être.
Pour une fois, ces paroles pertinentes et réfléchies sont parfaitement fausses.
Shani est exactement ce qu’elle semble être : quelqu’un de dangereux.

La réputation de sa famille, qu’elle a parfaitement su faire perdurer, décrit tous les Kasun comme des êtres sinistres, plus proche de la bête que de l’être humain. Ou alors sensiblement humain pour mieux servir leurs penchants pour la violence. Il est de mauvaise augure de défier un Kasun sur un terrain purement combattif, et franchement mortel d’essayer d’en prendre un en traître.

Mais intéressons-nous plus précisément à Shani, puisqu’il est demandé ici de la décrire. Endoctrinée dès sa plus tendre enfance afin de devenir un parfait petit soldat, elle cultive sa réputation de monstre. Pour ceux qui ne la connaissent pas, elle ne pourrait qu’être tiraillée entre expressions glaciales et sauvagerie gratuite en plein combat. Heureusement pour elle, si on lui prête l’apparence d’une bête sanguinaire que rien n’arrêterait, il n’en demeure pas moins qu’elle n’est pas du tout impulsive. Au contraire, c’est quelqu’un sachant agir en parfait équilibre entre l’instinct et le bon sens.
Sur ce point, elle se démarque des autres membres de sa famille. Là où certains démontrèrent la puissance de la famille Kasun, Shani prouva l’horreur dont celle-ci pouvait aussi être capable. Impassible, voire insensible la plupart du temps, elle ne semble révéler aucun trouble, aucune perturbation. Il est possible de l’insulter, de la menacer sans qu’elle ne témoigne la plus infime preuve de mécontentement, d’emportement ou de crainte. Son calme la rend aussi inquiétante qu’imprévisible.

Il faudrait se glisser dans sa tête pour savoir ce qu’elle pense réellement. Elle parle peu, et jamais avec un mépris gratuit. Shani ne juge personne sur ses origines, mais uniquement sur ses actes. Aussi, un plébéiens peut parfaitement avoir à ses yeux plus de valeur qu’un noble d’une grande famille. Son amour du combat est principalement motivé par l’envie de se surpasser, de constamment progresser, non pas par ambition personnelle, mais uniquement pour servir et protéger Tsel. A ce titre, il est indispensable de compter parmi les meilleurs, ou mieux, d’être la meilleure. Shani n’a paradoxalement aucune prétention guerrière et tire de toute évidence plus de satisfaction d’un défi en lui-même que d’une réussite. Elle ne réfute pas l’ordre établi, après tout, la politique est l’affaire des politiciens, non des guerriers. Elle se contente de suivre les ordres, la plupart du temps du moins. Au sein de la milice, elle est connue pour n’avoir jamais failli, pour être aussi efficace que silencieuse quand il le faut. Sa discrétion contribue à son efficacité, même s’il lui arrive de se payer le luxe de décliner un travail sous des prétextes qu’elle ne donnera jamais (même si sa famille soupçonne à raison que c’est juste parce qu’elle n’y trouve aucun réel défi, ou qu’il y a une contradiction avec son devoir envers la ville). Beaucoup de miliciens l’écoutent avec attention quand il lui arrive de parler. Certains par respects, d’autres plus régulièrement par crainte. Contrairement à certains ambitieux qui cherchent à se faire un nom, Shani n’a jamais eu besoin de rabaisser un collègue pour se faire valoir. Si beaucoup de combattants l’apprécient pour ça, d’autres en revanche, voient d’un très mauvais œil cette guerrière aux compétences proches de l’assassin. A croire qu’il doit nécessairement se cacher en elle quelque chose de plus monstrueux encore...

Physique:
Est-il possible objectivement de qualifier quelqu’un de beau ? S’il faut pour cela se baser sur des critères établis par une noblesse quelque peu décadente, alors non, Shani n’a rien de beau. S’il faut contempler un être de sorte à définir s’il est forgé physiquement pour la tâche qui lui incombe, alors Shani est presque magnifique.

Tout en elle semble avoir été fait afin d’en faire une arme vivante. De mémoire, certains la diront imposante, plus par la marque qu’elle a laissée dans leur esprit que par sa carrure. En vérité, même si elle est grande pour une femme, elle n’a pas atteint le mètre quatre-vingts. Son corps ne cache en rien sa nature féminine, qu’il s’agisse des courbes harmonieuses de ses hanches aux formes attrayantes de sa poitrine. Ses membres déliés reflètent une musculature minutieusement travaillée, lui conférant une endurance conséquente. Son physique athlétique s’accorde à merveille à une gestuelle souple et féline, parfaitement silencieuse, et surtout dépourvue du moindre excès. A croire que chaque acte est fait dans un but précis et qu’aucune énergie ne doit être gaspillée.

Son apparence laisse comme un arrière-goût d’exotique. Les géniteurs privilégiés par la famille Kasun donnent régulièrement des résultats surprenants. Ainsi, Shani affiche une peau mate qui aurait pu paraître bien plus sombre s’il y avait eu une lumière naturelle. A défaut, c’est une teinte caramélisée qui s’est parfaitement installée sur ses traits. Elle aurait sans doute pu se confondre parfaitement dans les ombres si ses cheveux s’étaient situés dans les mêmes nuances. A défaut, ils sont d’une couleur pareille à ces nuages errants dans un ciel bleu que plus personne ne connaît à présent. Une longue cascade d’un blanc virginal, qui n’a jamais réellement été coupée et s’écoule jusqu’à mi-cuisse environ, caressant son visage de multiples mèches désordonnées renforçant son aspect sauvage. Son visage possède des traits gracieux, en accord avec un nez fin et des lèvres pulpeuses qui ne semblent sourire que très rarement. Il aurait été possible de qualifier Shani de belle, si son regard d’un rouge peu fréquent ne donnait pas systématiquement la désagréable impression d’être une gazelle sans défense face à un fauve qui se demande justement s’il a faim.

Il serait présomptueux de croire que le corps de Shani est dénué d’imperfections. Elle possède quelques très vieilles cicatrices, preuves de sa formation élitiste, mais à présent, on ne les voit presque plus. Les quelques rares personnes qui ont eu l’occasion de les regarder de près ont constaté que les marques se limitent le plus souvent aux avant-bras, et qu'elle ne possède pas de blessure récente. Pour le reste, le caramel de sa peau est orné de quelques tatouages d’un vert sombre tirant sur le noir. Une série de lianes agrémentées de feuilles s’enroulent en motifs sinueux autour de sa jambe gauche, de la cheville jusqu’au haut du mollet, ainsi que sur son bras gauche du poignet à l’épaule. Trois feuilles surmontant deux points ont été tracés à même son visage, sous l’œil gauche également. La signification de ces dessins et la raison de leur existence ne sont connues que d’elle seule, bien que chacun y va de sa théorie sur le sujet.

Concernant son style vestimentaire… Peut-on appeler ça un style ? Shani porte de tout, mais toujours des vêtements près du corps, sans fioriture, qui ne limitent en rien les mouvements. Elle privilégie les teintes sombres et se couvre les cheveux d’un tissu noir si elle doit être discrète de nuit. En service, elle porte l'uniforme, légèrement modifié pour correspondre à ses activités physiques. Pour palier au froid, un manteau à la couleur incertaine la fait plus souvent passer pour une plébéienne que pour une noble. Elle s’attache toujours les cheveux, en une simple queue de cheval. Elle ne prend soin de son style que lorsqu’elle est sous les ordres directe d’un noble le temps d’une mission. Mais toujours dans une optique sobre et pratique.

Signe particulier: Ses yeux rouges, ses cheveux blancs, ses tatouages de feuilles de lianes et de points, sous l’œil, sur un bras, sur le bas d’une jambe, et toujours du côté gauche. Shani a aussi tendance à donner des sueurs froides aux gens malgré elle.


Dernière édition par Shani Kasun le 01.12.09 5:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.forumactif.com/fiches-validees-f5/shani-kasun-t
Shani Kasun
.:: Milicien(e) ::.
.:: Milicien(e) ::.
avatar

Nombre de messages : 35
Âge du perso : 21 ans
Date d'inscription : 11/11/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:
MessageSujet: Re: Shani Kasun   12.11.09 1:50

Histoire:

L’Introduction a écrit:
Commençons par le commencement. Il y a de cela bien longtemps, à vrai dire vers les 50 ans de l’Avant, une petite famille se tirait peu à peu de ce monde croulant pour se glisser au sein de la noblesse. Ce n’était qu’une simple famille sans réelle prétention, sans réelles richesses, mais dotée de membres plus ambitieux et agressifs les uns que les autres.
Quelques générations plus tard, à peine quelques années après le Cataclysme, Dragan Kasun, alors patriarche de cette famille, jura allégeance aux nobles Mearas. Par cet acte, il promit de servir la haute caste de Tsel en se dévouant corps et âme à la milice, assurant de fournir génération après génération les meilleurs combattants possible afin que la paix règne à jamais sous ce ciel de ténèbres.

Ainsi fit la famille Kasun, privilégiant non pas les mariages d’intérêts mais les reproductions les plus avantageuses. Et peu importe s’il fallait pour ça fricoter avec la plèbe. Après tout, ce n’était pas le milieu qui déterminait la valeur d’un combattant, n’est-ce pas ? Toujours est-il que si les Kasun tinrent leur promesse de toujours offrir de puissants guerriers à la noblesse de Tsel, leur réputation, elle, en pâtit grandement au fil des décennies. Au regard de tous, ils ne sont à présent qu’une petite famille qui se prétend noble, mais qui n’en possède de loin plus le lignage. Cependant, aujourd’hui encore, personne n’a eu le cran de les écarter de la noblesse.
On se demande bien pourquoi, d’ailleurs.

Extrait du journal de Silas Albërick, archiviste de la famille du même nom.
Citation :
Révolté…
Et dégoûté également. Je ne pensais pas pouvoir un jour ressentir ce genre de sentiment en pensant à Livna. Dire que je l’ai aimée. Mon amour pour elle n’avait même fait que se renforcer quand j’ai découvert qu’elle était enceinte. Mais aujourd’hui, elle me dégoûte. Elle ne voulait pas me tenir au courant de sa santé. Pire, elle m’ignorait et ne s’approchait plus de moi depuis quelques temps, cherchant sans doute à rompre. Je connais trop bien le sort que les Kasun réservent à leurs enfants. J’aurais sans doute pu offrir un meilleur avenir au mien… S’il avait vécu.
Livna ne m’a même pas dit qu’elle avait accouché. C’est en rendant visite chez ces fanatiques que je l’ai trouvée, en plein entrainement, et sans son ventre rond de future maman.
« Née et morte avant d’avoir vécu sa première heure. »
Elle m’a lancé cette phrase comme s’il ne s’agissait que d’une formalité, avant de conclure en me disant que je n’étais plus tenu de revenir. Peu importe qu’elle rompe, je ne pourrais jamais lui pardonner l’indifférence avec laquelle elle m’a annoncé la mort de notre enfant. Notre fille.

✿✿

”Pourquoi la cacher ? Ce n’est qu’une bâtarde, née hors des préceptes familiaux. Il aurait été plus simple de s’en débarrasser.”

Oz jeta à sa sœur un regard à la limite du mépris. Pourtant, Livna restait impassible, rétorquant sur un ton peut-être un peu trop agressif pour être réellement indifférent.

”C’est une Kasun avant tout. Tu le comprendras le jour où ton fils se retrouvera à ramper devant elle. Un peu de subtilité ne fera pas de mal à cette famille.”

Le frère et la sœur se fusillèrent un instant du regard. Il était clair que Livna avait l’intention de former sa fille comme tous les enfants de la famille. Sachant pertinemment qu’il n’aurait pas gain de cause, Oz retourna à l’intérieur. Satisfaite, Livna jeta un regard en direction du chemin par lequel Silas était reparti une demi-heure plus tôt. Il devait ignorer avoir un enfant. Elle le connaissait assez pour savoir que son ex-amant était du genre à prétendre avoir des droits sur sa descendance. Seulement Shani appartenait aux Kasun.


✿✿


Huit années s’étaient écoulées et, debout sur l’aire sablonneuse d’entraînement, Shani essuyait le sang qui perlait au coin de ses lèvres. Elle avait le souffle court, son corps peu vêtu était parsemé de bleus en tout genre et à différents stades d'évolution. Face à elle, son cousin d’une douzaine d’années avait ravalé son rire dès l’instant où son nez avait été brisé. Il ne portait aucune autre marque, mais semblait furieux. Il jeta un regard hésitant à son père qui se tenait en retrait.

”Ne me regardes pas, contentes-toi de la massacrer!”

Aussitôt dit, aussitôt fait. La bataille entre les deux enfants reprit de plus belle. A peine quelques instants plus tard, Shani était revenue à la position dans laquelle finissaient tous leurs combats de jeunes apprentis, recroquevillée au sol, en essayant de se protéger le mieux possible. Ce fut l’intervention de Livna qui fit cesser le duel, alors qu’elle allait sans ménagement relever sa fille pour la traîner par le bras sous le rire moqueur de son frère.

”Je crois que mon fils n’est pas prêt de ramper!”

Livna ne dit rien, entrainant sa fille à sa suite sans la moindre douceur maternelle, pour la faire chuter toujours sans ménagement sur le parquet du hall. Encore essoufflée, le corps tout entier devenu douloureux, Shani préféra rester sur le sol frais. Furieuse, sa mère lança sur un ton glacial.

”Qu’est-ce que je t’avais dit ?”
”Que je n’avais pas le droit de riposter…”
”Alors pourquoi tu lui a cassé le nez ? La consigne était simple ! Tu te contentes d’encaisser. Ton endurance est encore trop faible. Je n’aime pas me répéter, Shani, tu le sais.”
”Mais....”

Shani se tut en croisant le regard acéré de sa mère. Il valait mieux éviter toute discussion sous peine d’avoir à subir quelque chose de pire qu’une raclée. Elle s’attendait déjà à une punition pour avoir défié l’ordre maternel. Livna savait très bien ce que sa fille pouvait ressentir en acceptant les coups, jour après jour, subissant l’humiliation simplement par un ordre qui lui avait été donné dans le dos de son adversaire. Ni son cousin, ni son oncle n’avait ne serait-ce que remarqué qu’elle n’essayait pas de contre-attaquer. Leur orgueil les rendait décidément aveugles.

”Tu vas aller aider les serviteurs à rapporter notre part de nourriture. Ensuite, tu retourneras travailler tes enchaînements jusqu’à-ce que je vienne te chercher. Pas de repas pour toi aujourd’hui.”
”Bien mère.”
”J’oubliais… La prochaine fois que tu affronteras ton cousin, tu auras le droit de lui recasser le nez. Mais tâches de lui faire avaler quelques dents en même temps.”

Shani eut un regard perplexe pour sa mère. Puis elle se mit à sourire.


✿✿


Extrait du journal de Silas Albërick
Citation :
Pourquoi m’avait-elle menti ?
Quand je l’ai vue, je n’en ai pas cru mes yeux. Je l’ai surprise en train de grimper par-dessus la haute grille du Pairidaeza avec autant de facilité que s’il avait s’agit d’une marche d’escalier. Elle ne devait pas s’attendre à ce que quelqu’un vienne rôder dans cet Eden en pleine nuit.
En même temps, il fallait dire qu’avec ses cheveux blancs, elle se faisait assez remarquer même dans une certaine obscurité. Pendant une fraction de secondes, j’ai cru avoir Livna devant moi. Elle n’a même pas cherché à fuir quand je l’ai hélée. Pire, elle m’a fait face avec un air presque défiant. A croire que la colère d’un noble ne lui faisait ni chaud ni froid. Elle ne s’est pas défilée non plus quand je lui ai demandé son nom et celui de sa mère. Encore moins quand j’ai exigé son âge. Mon cœur a manqué un battement à ce moment-là. Elle paraissait surprise que je connaisse sa date de naissance.
Je me suis contentée de lui donner mon nom. J’ai aussi insisté pour qu’elle emporte avec elle une des fleurs du jardin. Après tout, elle était venue pour ça, sur un défi qu'un autre enfant de sa famille lui avait lancé, d'après ce que j'ai compris. Peut-être était-elle trop jeune pour saisir la valeur de ce genre d'objet, mais je jurerais pourtant avoir vu quelque chose qui ressemblait à de la reconnaissance dans ses grands yeux rouges. Des yeux qui ressemblent étrangement aux miens. Le lien aurait été frappant si elle ne portait pas déjà en son âme les marques de la famille Kasun.


✿✿


”Pas aujourd’hui, Oz. J’emmène Shani au Poste de la Milice.”
”Est-ce vraiment ta seule excuse, chère sœur ? Allons… Ne prive pas mon fils d’une victoire supplémentaire.”

Livna eut un regard méprisant pour son frère, puis dévia son attention sur son neveu, déjà en place sur l’arène, pour enfin en venir à sa fille.

”Bon... Shani, nous n’avons pas de temps à perdre. Tu as le droit d’attaquer. Fais vite.”

Elle se détourna, sous le regard surpris de son frère qui eut à peine le temps de se retourner vers l’aire d’entraînement pour voir son fils se prendre un coup de coude d’une violence inouïe au niveau de la tempe. Le cousin de Shani chuta lourdement sur le sol de sable et ne bougea plus. La fillette alors âgée de douze ans se détourna pour rejoindre sa mère qui lançait, sur un air ironique…

”Je crois qu’il est temps d’apprendre à ton fils à ramper…”


✿✿


Tamir avait presque cru y arriver. Après tout, il y arrivait toujours. Voler de la nourriture pour ensuite la troquer contre différents objets pas nécessairement utiles faisait parti de ses hobbys. A vrai dire, ça fonctionnait assez bien depuis plusieurs semaines. Les miliciens n’arrivaient pas à l’avoir, il finissait toujours par les semer. Et un peu plus tôt dans la journée, il était tranquillement dans sa planque en train d’analyser son butin du moment quand quelque chose de blanc lui était passé sous les yeux. Ensuite, ce fut le noir complet. Ce furent les voix d’une conversation animée qui le tirèrent de sa torpeur. Il ouvrit les yeux sur… Une gamine qui, accroupie de l’autre côté d'une série de barreaux, semblait le fixer sans réellement le voir, vaguement indifférente. Une gamine aux cheveux blancs. Tamir plissa les yeux, et jeta un coup d’œil plus loin, là où deux femmes étaient en train de se disputer.

”Livna ! Ta gamine n’a que douze ans ! On avait dit pas en dessous de quinze ans et toi, tu l’a envoyée en mission dans la Basse Ville sur les talons d’un criminel !”
”Mission qu’elle a réussi. On a le pilleur et même le butin. De quoi tu te plains ?”
”Ce n’est qu’une enfant, voilà de quoi je me plains.”
”C’est MON enfant. Il serait temps que tu apprennes à faire la différence. Tu ferais bien de ne pas t’arrêter à ta bonne morale, cette petite est visiblement plus compétente que certains de nos collègues. Si ça ne tenait qu’à moi, je la ferait entrer immédiatement dans la milice.”

Tamir se reporta sur la fillette qui ne l’avait toujours pas lâché du regard. Une désagréable sensation glaciale le fit frémir. Devant lui, Shani n’avait pas le regard d’une enfant. Il y avait autre chose. Quelque chose qui le poussa à se reculer jusqu’à s’adosser au fond de la cellule. Il se traita de mauviette quand il se surprit à apprécier la présence des barreaux entre lui et la gamine.

✿✿


Extrait du journal de Silas Albërick
Citation :
Je ne pensais pas qu’elle accepterait mon invitation.
La dernière fois que je lui avais parlé, elle n’avait que neuf ans. Oh, je l’ai tenue à l’œil ces années. Livna n’a pas apprécié. Elle m’a traité de tous les noms, même si elle a bien dû reconnaître que je ne cherchais pas pour le moment à m’immiscer dans l’éducation de Shani. A vrai dire, je craignais trop que Livna ne décide de faire passer sa colère sur notre fille.
Puis j’avais invité Shani à passer un après-midi en ma compagnie dans l’aile des Albërick. Je n’y avais pas cru. Sa mère l’avait probablement endoctrinée après toutes ces années. Pourtant, elle est venue. J’ai été surpris d’avoir face à moi une jeune fille de seize ans. Une parfaite milicienne. Sa réputation égalait celle de sa mère et de son oncle. Mais je me fichais pas mal de tout ceci. Je voulais juste passer un peu de temps avec elle, découvrir qui était ma fille. Elle parlait peu. D’ailleurs, j’ai cru pendant la première heure qu’elle n’était venue que par politesse et ne prêtait aucune attention à mes paroles. Je me suis vite rendu compte que j’avais tort. Sous ses airs distants, elle était parfaitement attentive. Rien ne lui échappait et je me suis surpris à lui proposer de nous revoir, pour lui faire découvrir qu’il existait des choses tout aussi passionnantes que le combat. Au départ, elle ne semblait pas particulièrement tentée par ce que je pouvais lui montrer. Puis je lui ai proposé de la laisser accéder à une partie des archives de la famille Albërick. Je n’avais évidemment demandé la permission à personne. La perspective de le faire au nez et à la barbe du reste du monde a suffit à la convaincre.
Pendant les mois qui ont suivit, elle n’a cessé de me surprendre, débarquant à l’improviste en pleine nuit sans que je ne sache comment elle faisait. Ses intérêts premiers semblaient indéniablement tournés vers les récits traitants de guerre, de stratégie, d’armement, puis de forge. Des notes sans réelle importance pour la plupart. Jusqu’à-ce que je la surprenne en train de dessiner sur une feuille froissée. J’ai gardé le croquis. Il s’agit d’une épée, une sorte de sabre plutôt, à la garde étrangement formée. Il y avait plein de notes sur le type de métal qu’il fallait privilégier, la couleur, du noir matifié de la lame, pour la discrétion d’après ce qui était écrit. La chose qui me surprenait le plus, c’était l’anneau à l’extrémité de la garde « pour la maniabilité », selon les dires de Shani. C’était bien pensé, mais trop coûteux à réaliser. Elle a juste haussé les épaules, ajoutant que j’avais raison avant d’abandonner le croquis dans une corbeille. Mais je l’ai récupéré. Ma fille a commis une seule erreur sur ce petit travail de conception et de recherche. Une seule arme ne suffirait pas à la guerrière ambidextre qu’elle était.
C’est sans doute un peu fou, et il y a de fortes chances que Livna m’en veuille mais… N’est-ce pas le souhait de tout parent qui se respecte de vouloir que son enfant soit protégé ? Si Shani était mieux équipée pour se battre, elle prendrait moins de risques.
Je devrais bien trouver quelqu’un capable de faire ces lames…




✿✿


Il y avait eu un craquement, puis le bâtiment s’était effondré sur Livna. Les quelques personnes présentes l’ont tous vu disparaître sous les débris et les flammes. Shani était parmi elles. Elle resta figée. Pendant une fraction de secondes, Maya cru voir de la détresse sur les traits de la Kasun. Sans doute un reflet trompeur dû à l’incendie.

”Quel abruti...”

Maya eut un sursaut en entendant Shani parler. Elle cru, comme les quelques miliciens présents, que ces mots s’adressaient à sa mère qui venait très certainement de périr dans le brasier. Mais ce n’était pas le cas. L’insulte, la seule qu’elle avait lâché sur le moment, n’était adressée qu’au sîn responsable de tout ça. Une seule andouille avait voulu faire le malin et la ville partait en fumée. Un seul abruti venait de faire mourir sa mère sous ses yeux. Et pour la première fois depuis des années, Shani fut incapable de bouger. Ce fut Maya qui la poussa à revenir à la réalité. Livna avait tenté de diriger les opérations sur cette partie de l’incendie, mais maintenant… Maya se sentait aussi perdue que désemparée. Elle se tourna vers sa collègue.

”Shani…”
”De l’eau ! Les flammes ne doivent pas aller plus loin. Bougez-vous !”

Shani hurla ces mots, poussant les miliciens présents à s’activer d’autant plus. Maya aurait pu jurer avoir vu une larme tracer son sillon dans la suie, sur la joue de Shani. Mais ce n’était très certainement qu’une illusion de plus.


✿✿
”Tu as dit QUOI ?? ”
”Je n’aime pas vraiment me répéter, mon oncle…”

Oz n’y croyait pas. En plus, Shani osait lui répondre comme si elle ne comprenait pas son emportement. Même son cousin assis dans un fauteuil, en restait bouche bée.

”C’est l’Enkidu, bordel ! On ne dit pas non à l’Enkidu ! Tu veux jeter la honte sur la famille, c’est ça ? T’as intérêt à avoir une très bonne raison !”
”J’en ai même quatre, mon oncle.”

Le fils d’Oz éclata de rire, mais dû vite se reprendre sous le regard sévère de son père. A défaut, il se reporta sur sa cousine, sachant très bien qu’elle avait forcément de bonnes raisons. Prenant le silence revenu comme une invitation à parler, Shani poursuivit.

”Tout d’abord, notre vocation est, et a toujours été, d’être les meilleurs miliciens de Tsel. Quitter ce poste est donc en contradiction avec nos préceptes.”

Là, elle marquait un point. Les miliciens ne considéraient pour la plupart pas l’Enkidu comme un groupe franchement utile à Tsel.

”Deuxièmement, selon les dires des quelques membres bavards de ce groupe soi-disant d’élite, l’Enkidu traque des personnes atteinte de virus. Je ne vois pas en quoi nos compétences guerrières seraient valorisées en attaquant des personnes certainement trop malades pour opposer une réelle résistance.”

Oz eut un léger haussement de sourcils. Il semblait à présent moins colérique, plus disposé à prêter une oreille attentive à Shani.

” Troisièmement, les privilèges sont déjà source de discorde au sein même de la milice. Qui plus est, recevoir trop d’avantages, ou trop de louanges finit par rendre mou et incompétent. Et dernièrement, j’ignore si vous l’avez remarqué, mais il existe certaines incohérences sur les raisons d’être de l’Enkidu. Ce groupe a l’air de se complaire dans des histoires obscures. Laissons la politique aux politiciens, nous sommes des guerriers.”

Après un « hm » d’appréciation, Oz se tourna vers son fils qu’il considéra quelques secondes avant de parler.

”Ils risquent de venir te proposer de les rejoindre toi aussi… Fais comme ta cousine, dis non.”

Le jeune homme acquiesça. Rejoindre l’Enkidu ne faisait pas non plus parti de ses objectifs.


✿✿


Extrait du journal de Silas Albërick
Citation :
Certains membres de ma famille me regardaient bizarrement.
En fait, c’était récurrent quand j’apparaissais en publique en compagnie de Shani. Les mauvaises langues disent que je ferai mieux de m’intéresser aux femmes de ma génération. C’est mieux ainsi, je préfère qu’ils ignorent le lien exact entre elle et moi. Depuis la mort de sa mère, Shani passe plus régulièrement me voir.
Son refus de rejoindre l’Enkidu a fait tiquer quelques personnes. Elle a été traitée de prétentieuse après ça. Je dois dire que cette situation m’a surtout fait rire. Peu importe, je préfère la savoir dans la milice que dans de sombres histoires de la haute noblesse. Néanmoins, elle a soulevé ma curiosité quant aux activités exactes de l’Enkidu. Il m’arrive encore souvent de passer quelques nuits en sa compagnie à établir des théories sur le sujet. Mais ce n’est que secondaire.
Il m’arrive souvent de lui demander de m’escorter, de remplir quelques missions pour moi, toujours dans le cadre de ses fonctions. Il ne s’agit pas vraiment de garder un œil sur elle, juste de faire valoir ses talents. C’est tout de même dommage qu’elle passe la plupart de son temps dans la Basse Ville. Quelques nobles suivent le mouvement. Il arrive à d’autres personnes plus ou moins bien placées de l’engager le temps d’un petit service, ou d’une quelconque activité rentrant dans ses compétences.


✿✿

”Tu en penses quoi ?”
”Il vaudrait mieux garder un œil sur eux, par précaution, et surtout pour rassurer les habitants de la Ville Basse. Mais les sîns restent notre priorité. Avec l’arrivée de ces bohémiens, il risque d’y avoir des tensions supplémentaires. Il y aura inévitablement des débordements.”

Shani croisa les bras, assise sur le rebord d’une table au Poste de la Milice. L’arrivée des korakais n’était pas franchement bienvenue. Surtout que ces derniers semblaient avoir une part de responsabilité dans la discorde, du moins d’après ce que ses oreilles avaient pu saisir. Les prunelles rougeâtres de Shani se reportèrent sur la fenêtre. Il neigeait toujours gris et quelque chose lui disait que ce n’était pas près de s’arranger.


Dernière édition par Shani Kasun le 16.01.10 6:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.forumactif.com/fiches-validees-f5/shani-kasun-t
La Voix d'Anu
¤ PNJ ¤

¤ PNJ ¤
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Shani Kasun   12.11.09 19:24

Voila voila mam'zelle, je s'occupe de toi!

Bon, ta fiche m'a l'air très bien
Je valide!

Amuse-toi bien dans les tréfonds de Tsel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.forumactif.com/membres-f60/sujet-bloqu-personna
Shani Kasun
.:: Milicien(e) ::.
.:: Milicien(e) ::.
avatar

Nombre de messages : 35
Âge du perso : 21 ans
Date d'inscription : 11/11/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:
MessageSujet: Re: Shani Kasun   12.11.09 19:34

Merci beaucoup pour la rapidité!!

Réponse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.forumactif.com/fiches-validees-f5/shani-kasun-t
La Voix d'Anu
¤ PNJ ¤

¤ PNJ ¤
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Shani Kasun   12.11.09 19:38

Pas de quoi ^^

Je rajouterais juste que j'ai repéré deux trois fautes d'orthographe ou de frappe, mais rien de grave, no souçaï.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.forumactif.com/membres-f60/sujet-bloqu-personna
Shani Kasun
.:: Milicien(e) ::.
.:: Milicien(e) ::.
avatar

Nombre de messages : 35
Âge du perso : 21 ans
Date d'inscription : 11/11/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:
MessageSujet: Re: Shani Kasun   12.11.09 19:54

Je relirai régulièrement afin de palier aux fautes d'orthographe/syntaxe et autres choses qui me passent régulièrement sous le nez sans que je remarque. ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.forumactif.com/fiches-validees-f5/shani-kasun-t
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shani Kasun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shani Kasun
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doom Stars :: 

.:: Enuma Elish ::.

 :: .: Fiches des Personnages :. :: .: Fiches Validées :.
-
Sauter vers: